Nous allons partir du principe que la gente dame et vous avez déjà échangé vos numéros et que vous vous connaissez quelque peu au point de sortir ensemble. (plus tard, peut-être, un article « Comment demander un numéro de téléphone sans passer pour un pervers ») Partons également du principe que la fille en question tient beaucoup à vous, ce qui explique quelques-unes des réactions que nous allons expliquer.


Pour résumer à grands traits, les femmes veulent :
De la rapidité, de l’efficacité, mais aussi et surtout, du dialogue.  (ce dernier point fera ultérieurement l’objet d’un article essentiel) Situation, banale et pourtant ô combien risquée pour vous. Vous recevez un sms, contenant une question. Exemple : « Dis-moi, est-ce qu’on se voit toujours ce soir ? »


Ce que VOUS pensez : le sms est un échange purement informatif. Il sert à demander des horaires, éventuellement si ça va, mais surtout pas à s’échanger des points de vue ou à dialoguer lorsque la distance contraint la séparation. Ca va, on pas s’écrire des lettres, non plus, oh.
Ce que NOUS pensons : le sms peut effectivement être utile pour échanger des informations, mais il est surtout là pour combler une absence physique, pour exprimer des pensées ou de petites anecdotes qui montrent que chacun pense à l’autre, et non seulement pour programmer une soirée / un coït dès que le besoin s’en fait sentir. Un sms bien placé peut illuminer une journée, et à l’inverse, la gâcher tout autant. Prenez des notes, donc.


Voici donc quelques réponses possibles, et situations imaginables. Exercez votre esprit critique. 

n2w26bij

 


Commentaire de la situation 1 :  Vous comprenez vous-même l’absence de réponse au-delà du deuxième sms. (si ce n'est pas le cas, envoyez-nous un mail, nous vous conseillerons quelqu’un de très bien) Que faire en cas d’imprévu (ça arrive) ?  : on ne dit pas « Non j’peux plus » comme une brute bourrée aux hormones et aux protéines, on s’excuse, avant tout, on donne une raison sincère et surtout valable (une fille sent les mensonges, très fort, et de très loin) et SURTOUT, on propose une autre date ou un autre horaire pour éviter la frustration de la demoiselle, et montrer que l’on est tout de même motivé pour la voir. Elle devrait ruminer un peu mais vous passerez la soirée sans heurts ni fracaas.

 

 

 

ugy6ow52

 

 

Commentaire de la situation 2 :  Vous allez vous voir, mais elle sera déjà un peu frustrée à la base. Il faut avouer que les réponses sans enthousiasme ni smileys, ni questions en retour vous handicapent beaucoup dès le début de la soirée, avant même de vous dire bonjour dans la vie réelle. Vous me direz « C’est bon on va se voir dans une heure je vais pas lui raconter ma vie » oui, mais quand même. Un peu de tendresse ne vous arrachera pas un doigt, et personne ne vous volera votre portable pour se moquer de vous. (non mais vraiment.) 

 

 

 

 

 

 

l23wwgah

 


Commentaire de la situation 3 :  Ce jeune homme comprend la vie. Il répond de façon avenante, sans excès ni brutalité, il prend des initiatives et montre qu’il est heureux d’aller au cinéma, puisqu’il s’est même intéressé aux films potentiels. Il n’est pas complètement cinglé car il n’a pas proposé de comédie romantique, cependant il a pensé que vous n’aimeriez pas forcément voir du sang gicler partout après le repas. Il indique donc qu’une comédie serait également la bienvenue. C'est un homme intelligent. Prenez exemple.

 

 

 

 

 

 

5udv8yy7

 

 

 


Commentaire de la situation 4 :  Là, on nage dans le surréalisme. Nous ne voulons pas de ça dans la vie, sauf situations particulières et filles un peu timbrées. (nous ne sommes pas responsables dans ces cas extrêmes) La réponse de la demoiselle est elle-même un peu extrême, mais méfiez-vous quand même, certaines l'utilisent.

 

 

 

 

 


Après ces exemples parlants, quelques règles d’or, messieurs, lors que vous rédigez :


-    Vous n’écrivez pas une trilogie fantastique ou ne concourez pas pour le prix du sms le plus court. Soyez mesurés.
-    On ne vous demande pas d’être le Bescherelle incarné, mais pitié, faites-un effort avec l’orthographe et la grammaire. (renvoyez notamment la règle des participes passés au passé composé)
-    On se calme avec les smileys. (au-delà d’un par phrase, c’est trop.) Cela n’a jamais remplacé les mots.
-    On se calme avec les « lol » et les « mdr ». Ce n’est pas aussi drôle sur le sms que dans votre tête.
-    Lors qu’une fille demande une reconfirmation, ne faites pas l’idiot, confirmez et ne faites pas comme si c’était acquis. Sinon vous passerez une mauvaise soirée.
-    Toute réponse contenant un simple « Ok » ou pire, un « Ah ok » sans ponctuation ni âme vous expose DIRECTEMENT à la mort imminente.
-    Toute réponse cumulant ces défauts vous expose à pire que la mort imminente.
-    Ayez en tête, malheureusement, que si vos meilleurs sms seront gardés secrètement et jalousement comme de précieux joyaux dans la mémoire du téléphone de votre dulcinée, ce n’est pas le cas du pire de vos sms, qui seront impitoyablement jetés en pâture au Grand Conseil Féminin (à savoir, les copines qui ne sont pas loin au moment où elle le reçoit) accompagné d’un méprisant « Non mais regarde ça. » voire de faire l’objet d’un transfert à la meilleure amie, ce qui n’est pas moins souhaitable. A moins d’être le pire des masochistes, personne ne veut ça. Alors faites un effort, hm ?
-    Tout retard sera puni.


Petit point sur les délais de réponse : à partir du moment où une fille vous envoie un sms, un compte à rebours mesquin s’enclenche (vous pouvez vous-même consulter ce compte à rebours, l’heure de début coïncidant exactement avec la réception du sms, visible sur tous les portables sans exception ; vous ne pouvez donc pas prétendre ne pas savoir) : il vous faut agir vite, et intelligemment. Une fille n’aime pas attendre. Nous ne sommes pas là pour en parler, mais il faut tout de même savoir qu’envoyer un sms n’est que la partie immergée de l’iceberg pour une fille : le reste se passe durant la période de non-réponse et peut déclencher des symptômes violents en cas de délai trop long. (paranoïa, schizophrénie, envies de meurtre, ruptures annoncées, etc)


> Entre 30 sec et 1 minute :  Délai normal, une réponse rapide déclenche un grand contentement (sauf grosse erreur  dans le sms reçu)
> Entre 1 minute et 10 minutes : Délai toujours normal, où la fille garde les yeux rivés sur son portable.
> Entre 10 et 20 minutes : La dame commence gentiment à se demander si vous êtes mort, sans oser encore s’énerver clairement.
> Supérieur à 20 minutes :  Sauvez votre vie en disant que vous étiez au téléphone, ou que vous ne trouviez plus votre portable, ou que vous étiez en conférence. Sinon, préparez une bonne excuse.
> Supérieur à 1 heure :   J’espère que vous avez une très bonne excuse.
> Supérieur à 4 heures :  Il faudra trois sms de pardons éplorés et une EXCELLENTE raison pour ce retard.
> Supérieur à 24 h : Sauf mort d’un proche, du hamster de la famille, déclaration de cambriolage en bonne et due forme ou cancer en phase terminale, il n’y a plus d’excuse. Vous êtes mort.


Dans les cas de non-satisfaction de la partie féminine, vous recevrez l’un de ces sms, en général sans autre information et accompagné du point fatal. (voir prochainement : « La ponctuation dans les sms »)  Je vous en livre une traduction exclusive, pas forcément exhaustive, cependant.


Non.   =  Non mais alors pas du tout, et d’ailleurs, je boude.
Mouais.    = Je ne suis absolument pas convaincue par ton argument, et d’ailleurs, je boude.
On verra.  =  Non. Je boude.
Fais comme tu veux.   =  Tu t’apprêtes à faire une énorme erreur si tu le fais, je risque fortement de bouder.
Bonne soirée / Bonne nuit.  =  Je boude.
On se voit demain, il faut qu’on parle.  =  Demain, tu es célibataire ou gravement endommagé moralement.

Si tout cela peut vous paraître un peu violent voire exagéré, n'oublions pas que dans ces exemples, vous êtes censés tenir un minimum l'un à l'autre, ce qui implique un minimum de concession et d'efforts. Souvenez-vous-en. Cette unité d'initiation est maintenant terminée. En cliquant, vous aurez accès à un petit quizz anonyme et sans danger, afin de mesurer votre niveau et vos progrès en la matière. Les réponses ne seront pas fournies à la CIA ni à vos petites amies potentielles.

Enfin, n’hésitez pas, messieurs, à poser vos questions ou à montrer votre (mé)contentement de façon civilisée. Nous oeuvrons seulement pour un monde meilleur, et pour éviter de grands drames dans vos (futurs) couples.




Si vous avez validé cette unité d’initiation, je vous engage à suivre prochainement une unité un peu plus compliquée …
Vers le niveau deux : engager un dialogue constructif.
Vers le niveau trois : comprendre les sous-entendus des sms.
Niveau avancé : faire soi-même des sous entendus dans les sms.